Couche d’ozone : diminution record de 40% au pôle nord !

Une diminution d’ozone de 40% a été relevée, en arctique, à la fin du mois de mars.

Selon un communiqué de presse des chercheurs du Laboratoire atmosphères, milieu, observations spatiales (CNRS/UVSQ/UPMC), ce sont des conditions météorologiques exceptionnelles survenues ces dernières semaines qui ont entraînées ce phénomène.

En effet, l’accumulation d’un hiver stratosphérique persistant et très froid (-80°C dans les régions polaires) et la présence de substances nocives sont les causes de la destruction importante d’ozone, laquelle s’est prolongée de façon inhabituelle jusqu’au printemps.

Des mesures très précises sur les concentrations d’halocarbures (composés chimiques qui contiennent du brome et du chlore et qui sont à l’origine de la destruction de l’ozone) sont effectuées continuellement depuis la mise en place du Protocole de Montréal signé en 1987.

Rappelons que l’ozone forme une couche protectrice, qui agit comme un bouclier sur les êtres vivants. Naturellement présente dans l’atmosphère terrestre et située entre 13 et 40 km d’altitude dans la stratosphère, elle filtre les ultraviolets émis par le Soleil et responsables de cancers de la peau.

Publicités

Une réponse à “Couche d’ozone : diminution record de 40% au pôle nord !

  1. Pingback: 16 Septembre: Journée internationale de la protection de la couche d’ozone | envi2bio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s