La France donne 47 millions d’euros pour réparer la centrale de Tchernobyl

Le 26 avril 1986, la ville de Tchernobyl vivait le plus grave accident nucléaire jamais répertorié  (classé niveau 7 sur l’échelle internationale des évènements nucléaires (INES)).

Vingt-cinq ans, presque jour pour jour, après cette catastrophe, les dirigeants du G8 et de l’Union européenne se sont réunis, ce 19 avril à Kiev, pour la conférence des donateurs sur Tchernobyl. Le but de cette réunion étant d’aider l’Ukraine à la sécurisation définitive du site, François Fillon, co-président de la conférence des donateurs, a annoncé que la France apporterait son aide avec une contribution de 47 millions d’euros.

Lire la suite

Les récifs articifiels de Jason deCaires Taylor

De l’art au service de la biodiversité !

Depuis quelques années Jason de Caires Taylor est passé maître dans la transformation sous-marine au quatre coin du monde (Antilles, Mexique …)

Son idée ? L’utilisation de sculptures immergées, véritables oeuvres d’art, comme futurs « domiciles » pour une biodiversité marine en péril.

La vidéo de ses œuvres est à voir en fin d’article !

Lire la suite

EAU+ART+DESIGN : nouvelle exposition, prochainement au Pavillon de l’eau à Paris

EAU + ART + DESIGN, ou l’innovation au service de l’usage de l’eau

Du 05 mai au 31 octobre 2011, Eau de Paris présentera « EAU + ART + DESIGN », une exposition étonnante et inédite qui s’intéressera à la façon dont les designers et les artistes appréhendent la place de l’eau dans le quotidien. Ce nouveau rendez-vous du Pavillon de l’eau présentera 35 projets et objets grâce auxquels la consommation d’eau devient plus rationnelle, dans la sphère domestique comme dans l’espace public.

Lire la suite

Angleterre : suppression des dates de péremption sur les aliments ?

Afin de lutter contre le gaspillage alimentaire, le gouvernement britannique veut décréter la fin des dates de péremption sur les produits alimentaires, exceptés les laitages et les crustacés.

Chaque année 8 millions de tonnes de denrées alimentaires, dont 5 seraient encore consommables sont jetées Outre Atlantique. Le coût de ce gachis alimentaire est estimé à 14 millions d’euros soit 795 euros en moyenne par an pour chaque foyer.

La confusion des britanniques entre les mentions « best before » (« meilleur avant ») et « use by date » (« date de péremption »), les amènerait à jeter plus facilement le contenu de leur frigo et de leurs placards. Lire la suite