Bangkok : une ville en train de couler

La Venise de l’est sombre peu à peu dans la mer et les solutions tardent à arriver

L’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE) classe la ville thaïlandaise de 10 millions d’habitants parmi les villes les plus menacées par les inondations côtières dans le monde.

Fondée en 1782. sur les berges du fleuve Chao Praya à 1,5 mètre au-dessus du niveau de la mer, Bangkok  est située sur un sol argileux, dans une zone extrêmement marécageuse.

Cette catastrophe, annoncée depuis plus de 30 ans, est due à l’affaissement de ces sols argileux, amplifié par le pompage intensif de la nappe phréatique et le poids des gratte-ciel amenant à une forte compression du sol (10 cm par an) .

A cela s’ajoutera la montée du niveau de la mer ( 2 à 20 cm par an) , due au changement climatique, la capitale de la Thaïlande pourrait être engloutie sous 1,50 mètre d’eau dès 2030.

«Bangkok est une ville obèse sur un squelette d’enfant», tranche le géologue Thanawat Jarupongsakul.

Voir la vidéo en fin d’article !

Selon le météorologue Smith Dharmasaroja, elle « aura les pieds dans la mer d’ici à vingt ans. Et en 2100, elle sera l’Atlantide asiatique« .

Les dernières prévisions de la Banque mondiale estiment que si rien n’est fait, 1 million de personnes risquent de vivre dans des zones inondables à Bangkok en 2050. Les dégâts économiques seraient estimés à 5,6 milliards d’euros par an.
Pour le moment le gouvernement thaïlandais a essayé de limiter les dégâts en installant des digues le long du fleuve avec un système de pompage, des canaux de détournement des eaux et des bassins de rétention. Ces mesures seraient insuffisantes pour faire face à la future montée des eaux.

Certains experts parlent désormais de régler le problème de manière radicale, avec la construction d’un barrage de 100 kilomètres de long dans le golfe de Thaïlande, de Hua Hin à Pattaya. Cette construction ayant des conséquences majeures sur le fonctionnement de l’écosystème.

«Bangkok est le cœur de la Thaïlande. Si nous perdons Bangkok, tout s’arrêtera. Nous devons absolument protéger notre cœur. Il est déjà presque trop tard», s’inquiète Smith Dharmasaroja.

A suivre …

Regardez la vidéo ci-dessous

Article sur les inondations d’Octobre 2011 en Thaïlande ici

Publicités

8 réponses à “Bangkok : une ville en train de couler

  1. Pingback: Carnet de voyage de Nicolas: la Thaïlande | envi2bio

  2. Pingback: Inondations en Thaïlande : Bangkok sauvée des eaux ? | envi2bio

  3. Pingback: Inondations en Thaïlande: Bangkok veut s’épargner à tout prix ! | envi2bio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s