Chine : la protection du panda favorise le retour du singe de soie d’or

Disparus de la région du Sichuan depuis 20 ans, 200 individus de rhinopithèques ont été aperçus dans la réserve Jiuzhaigou initialement créée pour les pandas. Les primates auraient ainsi bénéficié des mesures de protection mises en place pour sauver le panda géant de l’extinction.

Créée en 1978 cette réserve s’étend sur 60 km et  couvre  neuf villages tibétains. Depuis 1992 elle fait partie de la liste du patrimoine mondial. Elle abrite quelques espèces animales rares dont une vingtaine de pandas géants qui vivent en isolement et donc s vraisemblablement des rhinopithèques, une espèce de singe seulement présente en Asie du sud-est.

Un travailleur de la région a en effet vu un groupe de singes au sein de la réserve tout près de la zone ouverte au public. Après avoir averti les autorités de la réserve, celles-ci sont retournées sur le lieu de la découverte. Elles n’ont rien vu. Mais après quelques jours d’observations, les gardes auraient eux aussi vu les rhinopithèques en grand nombre.

Espèce peu connue car rarement observée, son retour dans la réserve pourrait aider les scientifiques à l’étudier et donc en apprendre plus sur elle.

Une information à prendre cependant avec précaution car aucune preuve photographique n’a pour le moment été avancée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s