Le loup gris des Rocheuses retiré de la liste des espèces menacées

Il s’agit d’une première, après plusieurs années de débats, le Congrès est intervenu pour retirer un animal de la liste des espèces menacées d’extinction : le loup gris des Rocheuses septentrionales Canis lupus irremotus  classé espèce en danger depuis le 9 Mars 1978.

Le sénateur démocrate Jon Tester du Montana (nord-ouest) et le représentant Mike Simpson, un républicain de l’Idaho (nord-ouest), sont les initiateurs de cette mesure. Une mesure attachée à l’accord budgétaire  permettant au gouvernement de passer outre un blocage judiciaire (demandé par les organisations de défense des animaux en 2009) et de retirer les loups gris de la protection fédérale dont ils bénéficient.

« Nous ne pouvons rien faire car l’avenant contient une clause qui empêche les citoyens de contester la décision du gouvernement en justice », a expliqué Kieran Suckling, directrice du Center for Biological Diversity.

Disparus des Montagnes Rocheuses dans les années 90, des spécimens de ces loups ont alors été réintroduits dans cette région.

La question est de savoir si la population de ces loups abondamment chassés dans l’ouest américain pendant des décennies est redevenue suffisamment abondante afin de pérenniser l’espèce.

Le département de l’Intérieur estime que la prolifération du loup gris ces dernières années aux Etats-Unis est « un formidable succès » et qu’un niveau de population « viable » a été atteint.

Selon le Sierra Club, plus grande organisation américaine de protection de la nature, leur nombre atteindrait 1651. Pour les éleveurs, ces loups menacent leurs troupeaux et pour les chasseurs ils déciment les populations de cerfs et d’orignaux.

Le retrait de l’animal de la liste des espèces en danger sous entend la reprise de la chasse au loup dans les Etats de l’Idaho, du Montana (nord-ouest), d’une partie de l’Utah (ouest), de l’Oregon et de l’Etat de Washington (nord-ouest).

Cependant dans le Wyoming (ouest), un Etat qui avait mal accepté la réintroduction du loup sur son territoire il y a près de 15 ans, l’animal reste protégé

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s