Des millions de personnes à proximité des centrales nucléaires

Actuellement, 211 centrales nucléaires ont été construites dans le monde. Où se situent les populations dans tout cela ?

Nous vous présentons dans cet article, les dernières prouesses technologiques montrant toutes les centrales nucléaires construites dans le monde ainsi que la densité de population vivant autour.

Si l’on souhaite dresser une liste des réacteurs nucléaires les plus dangereux, il est évident de mettre en avant ceux qui sont situés dans des zones peuplées. En effet, l’exposition des habitants à un fort taux de radioactivité ou l’évacuation d’une zone contaminée est infiniment plus grave et délicat si la région impactée est habitée par des millions de personnes que si elle est presque déserte.

Carte des 211 centrales nucléaires dans le monde

C’est pour cette raison que Declan Butler, journaliste à la revue scientifique Nature, a décidé de dresser, en collaboration avec l’Université Columbia de New York, la première carte des 211 centrales nucléaires construites dans le monde, accompagnées de données démographiques précises. Cette carte montre d’importantes disparités entre pays.

Plus de 90 millions de personnes vivent à moins de 30 km d’une des 211 centrales nucléaires du globe, la majorité d’entre elles étant entourées d’une population bien plus dense qu’à Fukushima.

Carte représentative des 211 centrales nucléaires dans le monde en 2011

 

De plus, l’équipe a été en mesure de constituer une carte Google Earth qui montre très clairement, par l’intermédiaire de cercles de couleur, la densité de population autour des installations nucléaires.

La taille des cercles de couleurs est utilisée pour représenter la densité de population (nombre de personnes vivant dans les 75 km d’une centrale nucléaire), permettant facilement de se rendre compte du nombre de personnes qui vivent dans des zones qui seraient à risques en cas d’accident nucléaire.

L’objectif de ce projet est de montrer les centrales qui présentent le plus grand risque pour la population mais également d’aider les autorités à améliorer les plans d’évacuation.

 

France: près d’un million d’habitants autour de Fessenheim

En France, 930.000 habitants vivent dans un périmètre de 30 km autour de Fessenheim, 800 000 autour de Cattenom, 700 000 autour de Bugey, 620.000 autour de Saint-Alban, 420.000 autour de Gravelines (voir infographie). Cela représente 2 à 5 fois plus d’habitants qu’autour de la centrale de Fukushima au Japon (rayon de 30 km) qui ne comptait que 172 000 habitants.

Asie : des densités préoccupantes

Mais on se trouve bien loin des densités rencontrées en Asie. Plus de 8 millions d’habitants dans un rayon de 30 km autour de la centrale de Kanupp, au Pakistan ; 5,5 et 4,7 millions autour de deux installations à Taïwan. Que dire encore des 28 millions d’habitants dans un rayon de 75 km autour de deux centrales chinoises…

Enjeux économiques et maîtrise de l’urbanisation

Pour l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) la maîtrise de l’urbanisation est un vrai enjeu. «Aux États-Unis, des villes ont grandi autour de plusieurs centrales au cours de la dernière décennie», souligne Declan Butler.

Mais comment stopper l’enjeu économique que représente l’installation d’une nouvelle centrale nucléaire à proximité pour les habitants ?

Advertisements

Une réponse à “Des millions de personnes à proximité des centrales nucléaires

  1. Pingback: Première visite des journalistes sur la centrale nucléaire de Fukushima | envi2bio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s