Etiquetage santé environnementale : contrôlez la qualité de votre air intérieur

L’air intérieur est huit fois plus pollué que l’air extérieur !

Un décret imposant le premier étiquetage en matière de santé environnementale, pour les produits de construction et de décoration, a été signé ce 17 mai 2011 par les ministères du Développement durable, de la santé et de l’économie.

Cette étiquette nommée « Emissions dans l’air intérieur » sera obligatoire pour les fabricants de matériaux de construction et de décoration. Chaque consommateur pourra alors choisir dans les rayons,  à partir du 1er janvier 2012 les produits induisant le plus faible impact possible sur l’air intérieur de son foyer.

Ce sont des hydrocarbures, les COV Composés Organiques Volatils, qui sont responsables de la pollution de notre air ambiant. Ils sont présents dans  les peintures, colles, solvants, insecticides, parfums d’intérieur, produits de nettoyages, isolants, cloisons, revêtements de sols, vernis et peuvent causer des maladies respiratoires, de peau, sont sources de problèmes reproducteurs et fortement cancérigènes.

Une étude de l’Observatoire de la qualité de l’air intérieure a montré que 9% des maisons françaises auraient de fortes concentrations de ces polluants supérieures à 200 en μg.m-3 au sein de leur foyer. Or nous passons 70 à 90 % de notre temps dans des espaces clos (maison, bureau …)

Les COV se propagent facilement dans l’air ambiant et en modifient la composition chimique. Ces polluants sont principalement le benzène, le styrène, le toluène, le trichloroéthylène ou le formaldéhyde.

L’étiquette indique, de manière simple et lisible, le niveau d’émission de polluants volatils: une note allant de A+ (très faibles émissions) à C (fortes émissions) et le schéma d’une maison contenant un nuage de polluants, permettront d’identifier rapidement la qualité du produit.

 Seuils limites des concentrations d’exposition et classes correspondantes

 » Pour la première fois, une étiquette va permettre d’informer les consommateurs, donc d’orienter leurs achats vers des produits moins nocifs pour la qualité de leur air intérieur. La publication de cet arrêté constitue un signal fort vis à vis des industriels, afin de les inciter à faire évoluer leur production vers une offre plus respectueuse de la santé « , a précisé Nathalie Kosiucko-Morizet.

En attendant ces nouveaux indicateurs, une seule solution : aérer régulièrement les pièces de son habitat.

Publicités

Une réponse à “Etiquetage santé environnementale : contrôlez la qualité de votre air intérieur

  1. Pingback: Pour les 10 ans de la semaine du développement durable, Soyez Consom’ateurs ! | envi2bio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s