Stratégie nationale pour la biodiversité : NKM annonce son plan d’attaque

« Nous sommes dans une stratégie de reconquête, pas dans le défensif »

La ministre de l’Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet, a dévoilé le 19 Mai dernier à la cité internationale universitaire, ses projets pour la  Stratégie nationale pour la biodiversité  2011-2020.

Suite au succès de la Conférence de Nagoya (Japon)  en Octobre dernier NKM compte faire une déclinaison hexagonale des engagements internationaux pris lors du sommet en mettant en avant la sauvegarde des écosystèmes.

Cette stratégie a pour ambition de modifier en profondeur notre rapport à la nature en proposant des modèles de développement qui intègrent systématiquement le volet biodiversité.” explique NKM dans le but de  déclencher une prise de conscience collective face aux menaces qui pèsent sur les écosystèmes.

NKM a rappelé l’importance des «  services rendus par la biodiversité indispensables à la vie sur Terre » ( qualité de l’air, disponibilité de la nature, combustibles, eau douce, médicaments) , en précisant qu’à ce rythme le coût engendré par l’érosion de la biodiversité serait équivalent à 7 % du PIB mondial d’ici 2050.

La France doit gérer durablement un environnement marin et un patrimoine naturel terrestre très riche ( Guyane, Nouvelle Calédonie). C’est pourquoi NKM est convaincue  que les décideurs vont « désormais prendre en compte la biodiversité dans les politiques internationales, nationales et locales ».

Quelques 140 organisations professionnelles, associations, élus, syndicats et établissements publics se sont engagés à mettre en place un plan d’actions. Avec toutefois une absence remarquée des organisations agricoles dans la liste des signataires.

L’Etat s’engage sur quatre axes de développement :

  1. la restauration des continuités écologiques : incitations pour une reconquête d’un niveau plus élevé de la biodiversité et pour une amélioration de la fonctionnalité des écosystèmes (préservation des milieux naturels, Verdissement urbain, filière de génie écologique et végétale ,..)
  2. la restauration de milieux dégradés par les pollutions, les espèces exotiques, la fragmentation des milieux…
  3. l’amélioration des connaissances : Observatoires et Atlas de biodiversité, cartographie des habitats naturels au 1/25 000 …
  4. l’intégration de la biodiversité dans les activités économiques ou institutionnelles : expérimentation d’Unités d’exploitation et de gestion concertées des pêcheries (UEGC), prise en compte de la biodiversité dans les équipements et manifestations sportifs, minimum un contrat Natura 2000 signé sur chaque site éligible …

NKM souhaite lancer des campagnes de sensibilisation et communication en direction des enseignants et un guide accompagnant tous les acteurs dans leur démarche  sera prochainement rédigé.

La question des moyens mis en œuvre par l’Etat pour impulser cette stratégie pour la biodiversité reste en suspend …

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s