52 gestes pour agir en faveur de la biodiversité

Chaque fin de semaine, nous vous proposons 4 gestes à réaliser seul ou à plusieurs. Vous découvrirez ou redécouvrirez, ainsi, des conseils amusants, créatifs ou éducatifs pour vous donnez envie d’agir toujours plus pour sauvegarder la biodiversité, des gestes souvent très simples qui suffisent à protéger efficacement les richesses de la nature.

Geste 13 : Je savoure la biodiversité dans mon assiette.

Née en réaction au développement des fast-foods et de la malbouffe, l’association Slow Food a prouvé que développer le goût et la curiosité des consommateurs en matière d’alimentation a notamment pour conséquence de les amener à protéger la biodiversité.

Comment ? C’est très simple. Avez-vous déjà mangé un velouté de panais, des chips de topinambours ou du caviar d’escargot ? En le faisant, vous contribueriez à la sauvegarde de variétés oubliées (tels ces tubercules) et d’espèces menacées (tel l’esturgeon). Pour en savoir plus sur cette association écogastronomique, ses actions et la Fondation Slow Food pour la biodiversité : www.slowfood.com


Geste 14 : Je limite et compense le CO2 émis lors de mes voyages.

En vacances aussi, limitez vos émissions de gaz à effet de serre, dont le fameux CO2. Faites de la randonnée, du camping (mais pas sauvage !) ou de l’écotourisme. Privilégiez les destinations de proximité et allez-y en vélo, en train ou, pourquoi pas, en roulotte tirée par un cheval ! Et sur place, consommez les produits locaux et de saison, limitez les déplacements en véhicules motorisés, passez-vous de la climatisation…

Si vous ne pouvez éviter le transport en avion, préférez les vols directs (les décollages nécessitent d’énormes quantités de carburant). Et compensez le CO2 émis lors de votre voyage en finançant des projets de protection de la biodiversité ou de reforestation dans votre région ou dans des contrées plus lointaines…

 

Geste 15 : J’organise un team building en faveur de la biodiversité.

Besoin de renforcer la cohésion au sein de votre équipe ou envie de vous détendre entre collègues ? Et si vous proposiez des activités de groupe en faveur de la biodiversité ?

Vous pouvez les organiser sur votre lieu de travail : recensement des animaux et végétaux des alentours immédiats, plantation de haies et d’espèces mellifères sur le parking extérieur, végétalisation de la façade, création d’un jardin ou d’un potager sur le toit, fabrication de nids et abris divers à placer sur le bâtiment de votre entreprise… Vous pouvez aussi prendre part à des chantiers nature, à des promenades de découverte d’espèces ou de biotopes spécifiques, à des opérations de sauvetage des crapauds, à des visites de fermes bio…

 

Geste 16 : Je préserve les vers de terre.

Les vers de terre sont un maillon indispensable de la chaîne alimentaire. Ils recyclent sans cesse la matière organique, telles les feuilles mortes et autres plantes en décomposition. De cette façon, ils collaborent à la production d’un bon humus et garantissent la fertilité du sol où poussent les fruits et légumes que nous consommons.

En outre, leurs galeries ameublissent le sol, ce qui permet aux raines de bien se développer et à l’eau de s’infiltrer rapidement et profondément, là où elle peut être absorbée par les végétaux. Cela limite aussi les phénomènes de ruissellement et d’érosion lors de fortes pluies.

Protégez ces précieux auxiliaires en n’utilisant aucun engrais ou pesticide chimique et en travaillant la terre avec une grelinette.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s