Musée océanographique de Monaco

En cette période estivale et riche en évènements sur le rocher de Monaco, nous partons à la découverte du Musée Océanographique de la principauté.

Les monegasques doivent ce haut-lieu de la culture scientifique à leur Prince souverain Albert Ier, qui était un très grand passionné d’océanographie.

Afin de rendre accessible le résultat de campagnes scientifiques, dont les siennes, et de faire découvrir au plus grand nombre l’océan, il avait décidé de créer, en 1906, une Fondation de droit privé qui était constituée de deux établissements, l’Institut Océanographique (pour les enseignements) et le Musée Océanigraphique de Monaco (pour la présentation des collections et la sensibilisation du grand public.

Inauguré en 1910, le Musée Océanographique de Monaco s’est donné plusieurs missions comme celle de préserver la Méditerranée et de sensibiliser le plus grand nombre de personnes au travers d’expositions permanentes et temporaires qui invitent à la réflexion sur les phénomènes climatiques et écologiques qui fragilisent nos écosystèmes et dont nous sommes les témoins,  de plus en plus, au quotidien.

« Connaître, aimer, protéger les océans, cela a toujours été la vocation du Musée océanographique » extrait tiré du site internet du Musée.

 

Au-delà de ces espaces de découvertes et d’éducation à l’environnement, le Musée est également un lieu de recherches et de conservation des milieux et des espèces, notamment avec la sauvegarde des animaux marins en difficulté (tortues, mérous…) qui sont relâchés dans leur milieu naturel spécifique après leurs soins.

Les nombreux aquariums du Musée : une véritable collection vivante

Avec un savoir-faire mondialement reconnu en matière de reconstitution d’écosystèmes vivants, le Musée présente plus de 6000 spécimens de poissons dans leur milieu naturel (tropical ou Méditerranéen) fidèlement reconstitué. En un seul lieu vous découvrirez plus de 400 espèces étonnantes, dont plus d’une centaine de la Méditerranée, l’incroyable diversité des habitants d’un récif de corail vivant, et le monumental lagon aux requins de 400.000 litres. Les collections contiennent également plus de 200 espèces d’invertébrés et une centaine d’espèces de coraux durs et mous élevés dans la ferme de l’Aquarium.

 

La reproduction des espèces marines et notamment des espèces en danger est un autre atout de préservation : poissons clowns, hippocampes, seiches sont élevés avec succès et sont l’objet de présentations spécifiques.

Aquariums : le récif

 Le Récif, la barrière de corail ou « coral reef »… Des termes bien connus pour une réalité que nous connaissons si peu. Le Musée océanographique vous offre une plongée dans les mers tropicales, à la découverte de la véritable vie du récif.

 

Aquariums : les bassins

LA ZONE MÉDITERRANÉE

Elle parait si proche de nous que nous pensons la connaître… Mais la Méditerranée recèle un patrimoine insoupçonné, riche, précieux et fragile à la fois.

Véritable écrin d’une grande richesse, la faune des aquariums méditerranéens est considérée comme une collection de référence. 100 des 650 espèces de poissons vivant en Méditerranée et plus de 200 espèces d’invertébrés sont représentées dans les bassins. De l’herbier de posidonie qui affleure sous la surface jusqu’au tombant coralligène qui plonge vers les profondeurs, toute la beauté fragile et cachée de cette mer menacée est dévoilée.

 

LA ZONE TROPICALE

Articulée autour d’un grand aquarium de 450.000 litres qui reconstitue fidèlement un écosystème corallien vivant, la zone tropicale offre une vue imprenable sur la vie du récif.

 

 

Aquariums : le lagon aux requins

Le Lagon aux Requins est le point d’orgue de la visite. L’expérience surprenante vous transporte au plus près de la faune marine, faisant face, à l’instar d’une plongée sous-marine, à des spécimens extraordinaires, des requins, des murènes, mérous, carangues, une raie, une tortue… Un récif corallien peuplé d’une multitude de poissons tropicaux et de coraux vivants, une partie de mer tropicale grandeur nature à portée de main !

Véritable défi technique avec ses 400 000 litres d’eau de mer et ses 6 mètres de profondeur la pression est telle qu’il a fallu des vitres de 35 centimètres d’épaisseur pour maintenir en eau cet écosystème…

Collection d’histoire naturelle

La collection d’Histoire Naturelle du Musée rassemble notamment des spécimens centenaires issus des campagnes du Prince Albert Ier. Elle comporte plusieurs dizaines de milliers d’objets. Toutes les disciplines des Sciences Naturelles sont représentées mais les spécimens ont presque tous une origine marine : invertébrés, poissons, tortues, oiseaux, mammifères marins, algues…

Plus de la moitié de la collection est constituée par les spécimens recueillis par le Prince Albert Ier de Monaco lors de ses 28 expéditions menées entre 1885 et 1915, en Méditerranée et dans l’Atlantique Nord.

La collection est également riche de spécimens provenant d’illustres expéditions comme celles du Talisman (1883), du Pourquoi Pas (1908-1910) ou encore de la Calypso (1961-1982).

Les expositions permanentes

AUTOUR DE LA BALEINE

La Salle de la Baleine permet de découvrir la collection d’Histoire Naturelle du Musée océanographique de Monaco et les spécimens centenaires du Musée. Située dans l’aile ouest du Musée, elle met en lumière un ensemble de squelettes de mammifères marins dont le plus grand spécimen conservé par le Musée : le squelette d’un rorqual commun échoué en 1896 sur la côte Ligure en Méditerranée.

LA CARRIÈRE D’UN NAVIGATEUR

Elle retrace le parcours du Prince Albert Ier et sert de fil directeur pour découvrir les thèmes et la naissance de l’océanographie moderne.

LES ANIMATIONS GRAND PUBLIC

Au-delà de la visite traditionnelle du Musée, des pôles d’animation vous sont proposés dans diverses salles pendant les vacances scolaires.

LE CASSE-CROÛTE DES POISSONS

Le repas quotidien de nos poissons, c’est l’occasion unique de dialoguer avec un aquariologiste du Musée. Venez échanger et découvrir l’envers du décor. Autour du lagon, les enfants auront les yeux rivés vers l’aquarium et n’en rateront pas une miette. Ce moment spectaculaire est la meilleure façon de percer tous les petits secrets de nos pensionnaires et de partager les mille et une anecdotes de la vie du lagon.

BASSIN TACTILE

Toucher des animaux marins vivants, à épines, à pinces ou à dents : un défi à relever avec le sourire !
Les enfants, et leurs parents, sont accueillis par un animateur scientifique pour une demi-heure de découvertes extraordinaires en famille !

Publicités

Une réponse à “Musée océanographique de Monaco

  1. Super article, un discours écolo à tempérer tout de même, ils sont présumés responsables de l’invasion de Caulerpa taxifolia sur les cotes méditerranéenne Française il me semble.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s