Casques verts de l’ONU : pour désamorcer les conflits dus au changement climatique

Le Conseil de sécurité des Nations unies a récemment reconnu que le changement climatique est une menace pesant sur la paix dans le monde.

Cette réunion spéciale sur le climat, a permis d’examiner la nécessité de l’intervention des Nations unies dans les violences notamment causées par l’augmentation du niveau des mers et la raréfaction des ressources. 

Les  phénomènes climatiques extrêmes tels que : tempêtes, inondations, sécheresses devraient se multiplier, nécessitant une adaptation et  pouvant avoir comme conséquence des conflits environnementaux.

Selon le GIEC (Groupe d’expert Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat), d’ici la fin du siècle ce sont 200 millions de personnes qui pourraient être déplacées en raison de la hausse des températures (de 2 à 4 °C), de l’augmentation du niveau de la mer (de 20 à 60 cm) … ce sont les réfugiés climatiques.

 » Les événements climatiques extrêmes continuent d’augmenter de manière plus fréquente et intense dans les pays riches et pauvres, non seulement en dévastant les vies, des infrastructures et des institutions «  explique le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, et d’ajouter  » Nous ne pouvons pas ignorer l’histoire. Mais nous devons clairement reconnaître que l’on ne peut rester spectateurs lorsqu’il s’agit du futur de la planète « .

Le changement climatique aura des implications sur la stabilité globale et la sécurité économique, sociale et environnementale.

Mais au sein des Nations unies, le projet fait débat, certains pays estimant que les problèmes environnementaux ne sont pas du ressort de l’ONU ou du moins qu’une mise en place immédiate serait prématurée.

« Faire intervenir des casques verts pourrait donner un signal fort dans la lutte contre le changement climatique mais leur rôle sera-t-il vraiment différent des tâches que les actuels casques bleus remplissent déjà aujourd’hui, notamment dans les pays les plus fragiles ? » s’interroge l’ambassadeur de l’Allemagne

La question des casques verts n’a au final pas été tranchée. Elle sera à l’ordre du jour lors de la prochaine conférence de l’ONU sur le climat, en décembre à Durban, en Afrique du Sud.

Publicités

2 réponses à “Casques verts de l’ONU : pour désamorcer les conflits dus au changement climatique

  1. Pingback: Changements climatiques: Bizarre? Vous avez dit bizarre? | envi2bio

  2. Pingback: Catastrophes naturelles: l’ONU défini un indice mondial d’exposition humaine | envi2bio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s