OGM: suicide de fermiers en Inde

Pourtant diffusé il y a plusieurs années dans l’émission l’Effet Papillon de Canal Plus,  un reportage tourne depuis plusieurs jours activement  sur le net: le suicide collectif de fermiers dans des petits villages en Inde. Pourquoi? En raison de leur dette suite à l’achat de coton transgénique n’ayant pas tenu ses promesses ( fort rendement, absence de maladie …)

Selon le reportage ce serait 1500 fermiers qui se seraient suicidés  dans la province de Chattisgarh. 

Des vendeurs, peu scrupuleux, promettent des semences « magiques » aux agriculteurs pour un prix 10 fois plus élevé que le coton habituel. Mais aucun miracle ne s’est produit  et les semences ede cotons, non résistants aux maladies locales car produites aux USA, se sont vu infestées par le ver de la capsule obligeant les agriculteurs a utilisé des pesticides.

A cela s’ajoute la forte demande d’eau de ces semences OGM et un accélération de la dégradation des sols empêchant les agriculteurs de replanter par la suite.

« L’utilisation de ce coton génétiquement modifié aurait « éliminé par pollinisation nombre de nos plantes indigènes qui possédaient par exemple des qualités de résistance à la sécheresse et à certains parasites propres à l’Inde, résistance que n’ont pas les plantes hybrides »estime le professeur Nanjundaswamy, fondateur du Mouvement pour la Défense des Fermiers du Karnataka

Cette vidéo à nouveau sur le devant de la scène  ainsi que le débat sur le maïs de Mosanto va sans nul doute relancer le débat des OGM en France …

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s