22 Août: le changement c’est maintenant?

“Parce qu’on aime aussi parler de nous et de nos expériences, parce qu’on est des passionnées d’environnement et que l’on a la chance d’en faire notre métier, parce que nous essayons d’être le changement que nous voulons voir dans ce monde, nous avons envie de partager notre avis et notre vision des choses. Alors bonne lecture !” 

Le 22 Août, ce n’est ni la date d’un anniversaire ni celle d’une élection, non, le 22 Août 2012 est la date depuis laquelle la Terre vit a crédit. La date depuis laquelle l’être humain a utilisé les ressources que la Terre est capable de fournir en un an mais ce en seulement 8 mois ! Plus d’un mois d’avance par rapport à l’an dernier…

Les calculs du Global Footprint Network  permettent de montrer l’écart entre ce que la nature peut régénérer comme ressources et ce qui est requis pour mener les activités humaines. Ce qui en clair signifie qu’une seule planète ne suffit plus pour subvenir à nos besoins et absorber nos déchets.

En apprenant cette triste nouvelle il y a de quoi être découragé(e)(s). Rien ne change, ni ne s’arrange, la situation se dégrade encore et toujours plus vite.

Alors où trouver une touche de positivisme là dedans ? Comment trouver la volonté de se battre encore, d’y croire et de faire avancer les choses ?

Pour ma part, la réponse est : en côtoyant des jeunes impliqués, motivés.

On dit des générations montantes du 2.0, du tout, tout de suite, de la surinformation et de la surconsommation, qu’elles sont blasées mais ces jeunes rencontrés, croyez-moi, sont loin de l’être. Faisant même parfois preuve d’utopisme, ils veulent avant tout faire bouger les choses de manière concrète et ainsi être des acteurs de changement.

Cette jeunesse n’est pas silencieuse, elle fait entendre sa voix, comme le prouve les 6 mois de printemps érable, elle se bat désormais pour défendre ses convictions peu importe ce  qu’elle peut perdre. Ce qu’elle veut c’est ne pas perdre son avenir. Nous nous devons donc d’y croire encore !

Dans ces moments moroses, qui font surface au fil de l’actualité, je veux penser à cette jeunesse et prendre de son ardeur pour continuer à affirmer que la voie de l’éducation et de la sensibilisation, incitera les citoyens de ce monde à passer à l’action.

Non, tout n’est pas perdu, comme le dit Mark Twain : « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait.» !

Anne le 1er Septembre 2012

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s