Changements climatiques : des villes vulnérables !

L’Agence européenne de l’environnement (AEE) vient de publier une carte interactive de la vulnérabilité des villes du vieux continent face aux aux impacts des changements climatiques

La question des conséquences et de l’adaptation des villes face aux enjeux climatiques se pose de plus en plus à travers le monde sachant que plus de la moitié de la population mondiale est citadine.

Sur les 500 villes européennes, dont les données ont été récueillies,  les plus exposées aux risques fréquents de canicule sont: bien évidemment tout le pourtour méditerrannéen: Sud de la France, Italie, Grèce, et Espagne.

A l’inverse la carte permet de noter que  les zones vertes, c’est à dire les espaces végétalisés en plein coeur de la ville, telles que Cordoba ou Palerme, permettent à celles-ci de résister de façon plus efficacité face à cette montée du thermomètre (voir en exemple notre article sur les îlots de chaleur à Montréal).

La présence d’espace aquatique est également un facteur d’aide de lutte face à ces vagues de chaleurs amenées à se multiplier avec les années.

L’AEE entend ainsi fournir une vision d’ensemble des défis attendant ces villes en matière d’adaptation aux changements climatiques. Différentes cartes interactives sont disponibles sur le site de l’adaptation urbaine aux changements climatiques en Europe avec  notamment celle des Risque de canicule des villes européennes, des Risque d’inondations côtières dans les villes européennes en raison de l’élévation du niveau de la mer et des ondes de tempête, des Espaces verts et bleus dans les villes européennes 2006, des déterminants de l’effet d’îlot de chaleur urbain dans les villes européennes et celle des villes européennes engagées à lutter contre le changement climatique 2009 ! 

 

Quel est l’impact des changements climatiques sur les villes dans le monde ?

Sous l’effet du changement climatique, la fréquence de certains aléas naturels augmentera, en particulier celle des phénomènes météorologiques extrêmes, alors que certains nouveaux phénomènes auront des répercussions moins immédiates.

Les villes capables de s’adapter seront celles  prête à affronter les impacts climatiques existants et futurs et, par
conséquent, à limiter leur ampleur et leur gravité.

Ainsi ces effort d’adaptation présenteront des bénéfices associés tant sur le plan de l’atténuation des effets du changement climatique que sur celui du développement économique local.

En clair, l’adaptation n’est pas un effort ponctuel ; elle recouvre tout un cycle continu de préparation, d’action et de révision.

Des pistes de solutions sont données dans les documents suivants :

Gardez constamment un oeil sur la planète pour connaitre la qualité de l’ai, de l’eau dans toutes les villes que vous visitez avec Eye on Earth

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s