Carnet de voyage de Nicolas: La Nouvelle Zélande

Nicolas a entrepris son tour du monde sur un coup de tête, une envie irrépressible de découvrir des contrées lointaines et inconnues, d’accomplir ce rêve de gamin en gardant en tête cette promesse faite à son grand-père qui lui avait conté l’histoire de Marco Polo. Il partage avec nous, via ses écrits et ses photos, son carnet de voyage rempli de belles expériences personnelles: un vrai régal !

Jamais je n’aurai imaginé qu’il faille marcher jusqu’au bout du monde, tout là bas de l’autre côté de la terre, pour prendre une cinglante gifle visuelle.

Si l’Australie était une très belle entrée en matière concernant les merveilles de la terre, elle ne faisait office que de mise en bouche devant la grandeur de sa petite voisine qui, comme aucune autre, mêle en oxymore paysages paradisiaques dans une atmosphère ténébreuse.

Elle si loin de tout, dont on connait si peu, cette mystérieuse exilée qui flirte avec  les glaces de l’Antarctique, est une captivante schyzophrène, qui vous déroutent sans cesse devant ses multiples facettes.

La lointaine Kiwi peut être placide. A l’image de ses hauts sommets, qui se reflètent sans vanité aucune, dans les vastes miroirs qui s’étendent à leur pieds.

Coquettes, comme ces montagnes qui s’écharpent de brume, se maquillent de verdure et dont la chevelure blanche épouse parfaitement le long nuage blanc flottant au dessus du pays.

Colérique, quand elle fait crier la lave. Terrifiante quand elle crache les flammes, de ses orbites volcaniques qui embrasent son univers le temps d’une impulsive fureur avant de redevenir douceur.

Maternelle, quand les innombrables collines, supervisent telles des sémaphores sur la mer, les points blancs moutonnant jusqu’aux horizons.

Contradictoire, puisque se font face et  s’opposent, aux rives de sa peau, culminants sommets et profonds océans.

La Charismatique Dame, qui se plait cependant à régulièrement trembler (comme en témoigne la post apocalyptique Christchurch), aime se réfugier derrière sa carapace de glace, comme pour se protéger de ces humains, ces étrangers qu’elle ne connait finalement que si peu. La capricieuse et farouche ermite, si accueillante soit-elle, prévient de ses vents Wellingtoniens, qu’en un revers de main, qu’en un haussement de voix… Elle pourra tous nous renvoyer de là où l’on vient… Nous, vulgaires parasites face à elle, puissante reine du bout du Monde.

Découvrez le carnet de voyage de Nicolas sur l’Australie

Découvrez le carnet de voyage de Nicolas sur Bali

Découvrez le carnet de voyage de Nicolas sur la Thaïlande

Découvrez le carnet de voyage de Nicolas sur l’Inde 

Découvrez le blog de Nicolas: L’ornithorynque voyageur 

Publicités

8 réponses à “Carnet de voyage de Nicolas: La Nouvelle Zélande

  1. Pingback: Carnets de voyage de Nicolas : Rome | envi2bio

  2. Pingback: Carnet de voyage de Nicolas: Sénégal | envi2bio

  3. Pingback: Carnet de voyage de Nicolas: Valparaiso (Chili) | envi2bio

  4. Votre carnet de voyage m’a rappelé de merveilleux souvenirs. Nous avons fait notre voyage de noces en Nouvelle Zélande et c’est un souvenir inoubliable pour nous.
    Merci pour ce flash back ! Et bravo pour ce tour du monde ! Quelle chance…

  5. Pingback: Carnet de voyage de Nicolas : Les rencontres | envi2bio

  6. Pingback: Carnet de voyage de Nicolas: Les Philippines | envi2bio

  7. Pingback: Carnets de voyage de Nicolas: La Bolivie | envi2bio

  8. Pingback: Carnet de voyage de Nicolas: Luang Prabang | envi2bio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s