WWF: Non à l’or illégal

orpaillage-guyane
En Guyane, la quantité d’or extrait illégalement chaque année équivaut à  plus de 5 fois la production légale.
Dans le monde, plus de 95% de l’or extrait chaque année n’est pas traçable, c’est-à-dire que le consommateur n’a aucune information sur la façon dont l’or est extrait et transformé. Ce qui permet à l’or illégal, dans de très nombreux pays, d’intégrer la filière légale : il est alors blanchi.

Signez ici ! 

Plus de la moitié de l’or extrait dans le monde est utilisé par la filière bijouterie.  Les consommateurs ont donc un rôle important à jouer dans la lutte contre l’or illégal,  en se renseignant sur l’origine de l’or des bijoux qu’ils achètent.

En moyenne, il faut déplacer 20 tonnes de minerai  pour extraire l’or contenu dans une bague.
Lisez la suite pour plus d’informations et dites non l’orpaillage illégal en allant sur le site dédié Non à l’or illégal 
Apprenez-en plus sur a WWF dans notre article WWF a 50 ans ! et découvrez une partie des action que cette fondation mène dans notre section dédiée 
Afin de mettre fin au principal fléau social, environnemental et sanitaire de Guyane, WWF France vous appelle à:

  1. PROTÉGER. Pérenniser et renforcer les dispositifs de protection des zones de vie des communautés locales de Guyane, et de l’ensemble des aires protégées.
  2. COOPÉRER. Avancer, avec le Brésil, vers une mise en œuvre effective des accords de coopération bilatéraux de décembre 2008 sur la lutte transfrontalière contre l’orpaillage clandestin.
  3. DÉVELOPPER. Favoriser les politiques de développement conjointes entre la France et le Brésil qui permettront d’offrir à celles et ceux tentés par le mirage de l’or illégal en Guyane des alternatives socio-économiques dignes et durables.
  4. GARANTIR. Accompagner la démarche de traçabilité de l’or avec l’ensemble des acteurs de la filière (des miniers aux bijoutiers), afin de garantir, à terme, une origine légale et contrôlable des produits à base d’or : bijoux, trophées sportifs, or financier…
  5. RÉUNIR. Mettre en place un observatoire public des prélèvements illégaux en Guyane, permettant le suivi quantifié de l’exploitation aurifère illégale et la prise en charge de la problématique à une échelle adéquate.

Vidéo à voir ! Survol d’exploitation d’or en Guyane avec Lucie Décosse – WWF France

Publicités

Une réponse à “WWF: Non à l’or illégal

  1. Pingback: Mariage écolo: dites OUI ! | envi2bio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s