Mai: C’est le mois des couches lavables !

Pour l’occasion, nous vous proposons un bilan sur les couches lavables qui constituent une alternative moderne, écologique et économique aux couches jetables.

Le marché des couches lavables qui, jusque là, se cantonnait aux magasins spécialisés et aux sites e-commerce, connaît un grand essor avec une nouvelle distribution : les hyper et supermarchés.

Un design moderne, une utilisation simplifiée, des matières saines… Les couches lavables, un investissement de départ, pour des économies à long terme.

10 chiffres à connaître

N° 1 : 600.000 Tonnes de déchets « couches jetables » produit en France en2008 (source : Cniid).

N° 2 : 7% c’est l’objectif de réduction des déchets déterminé par le Grenelle

de l’Environnement. Rien qu’en supprimant les couches et autres textiles

jetables, la France pourrait l’atteindre ! (source : Ademe).

N°3 : une couche jetable met plus de 200 ans, voir jusqu’à 500 ans à se

dégrader. (source : A.S. Ourth).

N4 : au moins 4500 couches jetables « consommées » par un seul bébé.

N°5 : de 7% à 61% d’érythèmes fessiers supplémentaires avec les couches

jetables (The Landbank Cobsultancy Limited, 1991).

N°6 : seulement 40% des enfants sont « propres » à 3 ans, ils étaient 97%

en 1960, date à laquelle les couches jetables commencent leur apparition sur

le marché. (Babyfrance, avril 2008).

N° 7 : 4.5 arbres abattus par enfant pour produire ses couches jetables….

N° 8 : les couches jetables sont 2 fois moins écologiques que les lavables

(WEN Briefing – mars 2004).

N° 9 : de 300 à 1500 euros : c’est le montant moyen des économies

réalisées par les parents laveurs pour un seul enfant éduqué en couches

lavables.

N° 10 : 81 millions d’euros, c’est le coût estimé du traitement des déchets

textiles supportés par les contribuables français en 2008.

Près de 4 milliards de couches jetables sont utilisées par an en France

 

Quelques bonnes raisons de préférer les couches lavables

N°1 : Sans produits chimiques ni plastiques

Le plastique utilisé ne sert parfois que quelques heures, pour ensuite demander des centaines d’années pour sa dégradation…

Les matières chimiques super-absorbantes ne sont pas, paraît-il, en contact avec la peau de bébé… Mais nombreux sont les bébés qui déclarent de sévères érythèmes fessiers, ne peuvent supporter les couches jetables et doivent recourir aux couches lavables ou aux « cotto-couches ».

N°2 : Plus écologiques à produire

La production d’une couche jetable nécessite plus de matières premières (renouvelables ou durables) que la production et l’entretien d’une couche lavable. Une seule couche lavable suffit à remplacer 230 couches. On comprend instantanément l’impact des couches jetables sur le trafic routier…

N°3 : Très efficaces

Avec les nouvelles matières comme le Tencel® ou le Zorb, ou plus simplement l’association de plusieurs matières pour assurer absorption et confort, le tout allié à des formes de couches ergonomiques, les couches lavables bien utilisées se montrent très efficaces pour leur usage.

N°4 : Satisfaisantes en terme d’hygiène

Au sein de la famille, les risques de (re)contamination d’un tiers ou de bébé sont très faibles, à condition de respecter des règles simples d’hygiène, comme celle de se laver les mains après avoir manipulé du linge souillé. D’une façon générale, grâce aux progrès de nos machines à laver et poudres lavantes, lorsque l’on applique les règles d’hygiène fondamentales, les risques de contamination de l’entourage sont inexistants. C’est pourquoi certaines crèches accueillent déjà des enfants langés avec des couches fournies et lavées par les parents.

N°5 : Plus économiques

Si l’on compare le budget d’un bébé langé en jetable par rapport à un bébé en lavable, on constate que les économies sont au rendez-vous dès le premier enfant. Dans de nombreux cas, les couches lavables font partie de plusieurs trousseaux (elles peuvent être utilisées pour 2 à 4 enfants).

N°6 : Elles réduisent nos déchets

Additionnée, la « production » de couches usagées est effarante. Pour exemple, chaque année, 6 millions de couches sont utilisées dans les crèches parisiennes (source : le7502.fr du 08/10/2009). Réduire nos déchets est un des objectifs du Grenelle de l’Environnement, tout comme réduire nos émissions de gaz à effet de serre. Les couches jetables nécessitent plus d’énergie, de matières premières et de transports pour être distribuées et détruites. Elles génèrent donc plus de CO2. De plus, le compostage des couches jetables provoque l’émission de méthane, un puissant gaz à effet de serre qui n’est pas capté en totalité.

N°7 : Elles favorisent l’emploi local

Contrairement aux produits textiles habituels, une véritable nuée de microentreprises et PME s’est constituée au sein de la filière « couches lavables ». Les entreprises de fabrication (conception et couture en France) ou négoce de couches lavables se comptent par dizaine, créant ainsi des emploi à temps choisis et « étiquables » (car nombreuses sont les mamans autoentrepreneuses gérant de petites boutiques compatibles avec une vie de famille). Depuis quelques années, des écolaveurs (sociétés spécialisées dans la location et l’entretien de couches lavables) apparaissent sur le marché français, mais celles-ci peinent à être rentables faute de contrats avec des villes pour les crèches publiques ou des crèches privées.

N°8 : Leur utilisation favorise l’apprentissage de la propreté

Si les couches lavables donnent un peu plus de travail pour leur entretien et demandent une organisation spécifique aux crèches qui les utilisent, elles permettent également à l’enfant de continuer à ressentir et comprendre son corps, afin d’intégrer en sécurité et à son rythme la maîtrise de ses sphincters… Cette sécurité en toute conscience, va permettre à l’enfant de suivre le chemin de la propreté dans la sérénité… Une « propreté » acquise en moyenne 10 mois plus tôt que les petits copains équipés en couches jetables !

N°9 : Les couches en tissus sont aussi présentes en collectivités

Quelques crèches françaises ont faits leurs calculs : à budget égal, ou parfois moindre qu’avec les couches jetables, elles favorisent l’emploi local, réduisent leurs déchets et protège les enfants des risques sanitaires liés aux couches jetables. A l’étranger, nombreuses sont les villes qui « gagnent » à subventionner les couches lavables…

Alors duel couches jetables, couches lavables ? Pas question de déchaîner les passions, il s’agit simplement de faire passer l’info : voilà, les couches lavables aujourd’hui, ça existe, c’est un fait, que l’on ne peut plus négliger, tant le produit mérite, de part ses qualités, sa place sur le marché de la puériculture. Et libre choix doit être laissé à tout à chacun de les utiliser ou pas.

 

Advertisements

2 réponses à “Mai: C’est le mois des couches lavables !

  1. Merci Pascale pour votre commentaire !

    Au Québec il existe des services de couches Clef en main tel Lange bleu http://www.langebleu.org/ qui permet d’être un peu moins débordée et aider les mamans qui font ce choix écologique et économique.
    J’imagine que ce type de service existe également en France. C’est encourageant de voir que certaines crèches sont prêtes à s’y mettre !
    A consulter le guide très complet de la Fondation Nature Environnement sur la question http://www.fne.asso.fr/com/cp_en_pdf_2/dp-couches.pdf

    Bonne journée à vous !

  2. Bonjour… merci pour ces informations très intéressantes.
    J »ai vu votre candidature pour le café des sciences, d où ma curiosité à pousser la porte !
    Concernant ce sujet, j’ai testé les deux. En particulier des couches lavables pour mon 3e BB (je travaille dans l’environnement, donc sensible à ces questions là)… bon, c’est pas mal… le seul hic quand on est maman débordée, c’est qu on a tendance à aller au + simple…et que du coup, les couches lavables amènent plus de lessives ! Par contre, pour tout le reste c’est super ! mon petit est devenu propre assez vite ! A la mini crèche où il allait, ils avaient adopté cela pour tous les BB et les nounous étaient ravies !
    A bientôt !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s