Chanson écolo du dimanche: « Dégénération » de Mes Aïeux

Issue de leur 3eme album En Famille, cette chanson ayant  pour titre complet: « Dégénérations / Le réel Fossé » est l’oeuvre du groupe québécois Mes Aïeux. Formés en 1996, ils incarnent le mouvement néo trad, c’est à dire la musique folklorique traditionnelle de la belle province mais remise au goût du jour.

Artistes toujours très engagés, ils ont illustré en musique avec leur chanson « Les Oies Sauvages » l’épisode historique du printemps érable de 2012.

Cette chanson évoque via la vision d’une famille, l’évolution de notre société au XXeme siècle. Comment l’héritage de la terre, a été dénigré petit à petit au profit du bénéfice immédiat et des schémas de réussite vendus par la société, pour qu’enfin le dernier « ptit gars » en arrive à regretter le passé agricole de son ascendance en raison des difficultés qu’il rencontre dans le monde actuel. 

http://www.youtube.com/watch?v=aU1MfTr9m_c

Paroles

Ton arrière-arrière-grand-père, il a défriché la terre
Ton arrière-grand-père, il a labouré la terre
Et pis ton grand-père a rentabilisé la terre
Pis ton père, il l’a vendue pour devenir fonctionnaire

Et pis toé mon p’tit gars, tu sais pu ce que tu vas faire
Dans ton p’tit 3 1/2 ben trop cher, frette en hiver
Il te vient des envies de devenir propriétaire
Et tu rêves la nuit…d’avoir ton petit lopin de terre

Ton arrière-arrière-grand-mère, elle a eu 14 enfants
Ton arrière-grand-mère en a eus quasiment autant
Et pis ta grand-mère en a trois c’était suffisant
Pis ta mère en voulait pas, toé t’était un accident

Et pis toé, ma p’tite fille, tu changes de partenaire tout le temps
Quand tu fais des conneries, tu t’en sauves en avortant
Mais y’a des matins, tu te réveilles en pleurant
Quand tu rêves la nuit… d’une grande table entourée d’enfants

Ton arrière-arrière-grand-père a vécu la grosse misère
Ton arrière-grand-père, il ramassait des cennes noires
Et pis ton grand-père, miracle, est devenu millionnaire
Ton père en a hérité, il l’a toute mis dans ses RÉER

Et pis toé, p’tite jeunesse, tu dois ton cul au Ministère
Pas moyen d’avoir un prêt dans une institution bancaire
Pour calmer tes envies de hold-upper la caissière
Tu lis des livres qui parlent…de simplicité volontaire

Tes arrière-arrière-grands-parents, ils savaient comment fêter
Tes arrière-grand-parents, ça swignait fort dans les veillées
Pis tes grands-parents ont connu l’époque yéyé
Tes parents c’était les discos, c’est là qu’ils se sont rencontrés

Et pis toé, mon ami, qu’est-ce que tu fais de ta soirée
Éteinds dont ta TV, faut pas rester encabané
Heureusement que dans vie, certaines choses refusent de changer
Enfile tes plus beaux habits… car nous allons ce soir danser-er-eR-ER

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s