Carnet de voyage de Nicolas: Sénégal

Nicolas est rentré de son tour du monde il y a plus d’un an déjà. Cependant, piqué par le virus des voyages, il rêve toujours d’évasion. Alors dès que l’occasion se présente, il part à la recherche de nouvelles découvertes: de pays, de culture, de personnes. Et nous régale toujours de ses textes poétiques et de ses photos humanistes, pour notre plus grand plaisir !  

carnet-voyage-senegal-NicolasLà, comme un havre de paix fusionnant avec l’Atlantique, se promènent les boubous lumineux et les peaux ébènes. Silhouettes longilignes et le regard fier, le peuple sénégalais se tournent vers les océans et les mers. Sur le sable de M’bour, les frêles jambes des enfants souriants chevauchent les esquifs échouées, les détritus ensablés et les cadavres de poissons échappés des filets abandonnés. Jusqu’à perte de vue, les pirogues de bois colorées somnolent le temps d’une nuit après avoir bravées les tumultes iodées, bercées par les vagues et les écumes salées. Les nobles pêcheurs courbent l’échine et traînent leur butin jusqu’aux étals odorants des marchés, où étincellent les écailles et les coquillages extirpés des abîmes bleutées. Assises sur de vieilles caisses en bois vermoulus, les femmes, drapées de lumières, échangent leur trésor contre des pièces et des billets. Ici, on vend comme on sourit, au milieu des chants et des cris, des fragrances issues de l’océan, des chèvres, des arômes et des fruits. Lire la suite