Carnet de voyage de Nicolas: La Nouvelle Zélande

Nicolas a entrepris son tour du monde sur un coup de tête, une envie irrépressible de découvrir des contrées lointaines et inconnues, d’accomplir ce rêve de gamin en gardant en tête cette promesse faite à son grand-père qui lui avait conté l’histoire de Marco Polo. Il partage avec nous, via ses écrits et ses photos, son carnet de voyage rempli de belles expériences personnelles: un vrai régal !

Jamais je n’aurai imaginé qu’il faille marcher jusqu’au bout du monde, tout là bas de l’autre côté de la terre, pour prendre une cinglante gifle visuelle.

Si l’Australie était une très belle entrée en matière concernant les merveilles de la terre, elle ne faisait office que de mise en bouche devant la grandeur de sa petite voisine qui, comme aucune autre, mêle en oxymore paysages paradisiaques dans une atmosphère ténébreuse.

Elle si loin de tout, dont on connait si peu, cette mystérieuse exilée qui flirte avec  les glaces de l’Antarctique, est une captivante schyzophrène, qui vous déroutent sans cesse devant ses multiples facettes. Lire la suite

Carnet de voyage de Nicolas: l’Australie

Nicolas a entrepris son tour du monde sur un coup de tête, une envie irrépressible de découvrir des contrées lointaines et inconnues, d’accomplir ce rêve de gamin en gardant en tête cette promesse faite à son grand-père qui lui avait conté l’histoire de Marco Polo. Il partage avec nous, via ses écrits et ses photos, son carnet de voyage rempli de belles expériences personnelles: un vrai régal !

Petit, j’imaginais l’Australie, si lointaine totalement différente de mon chez moi. Il suffit d’ouvrir un livre sur ce pays et d’y regarder les animaux que l’on y trouve, les paysages, les sports que l’on y pratique… Finalement, le pays des Kangourous n’est pas si éloigné, si ce n’est en kilométrage, de l’Europe ou des Etats-Unis.

Certes, j’ai senti poindre ce petit sentiment de déception tant mes attentes étaient immenses. Un pays jeune et donc sans beaucoup d’histoire, des villes plutôt fades une fois les hauts lieux touristiques visités, des prix exorbitants et des Aborigènes aux allures de tristes indigènes noyant leur peine dans les litres de vins premiers prix.

La mise au pilori terminée, passons maintenant au coffre à souvenirs. Lire la suite