Carnets de voyage de Nicolas : Rome

Nicolas est rentré de son tour du monde il y a plus d’un an déjà. Cependant, piqué par le virus des voyages, il rêve toujours d’évasion. Alors dès que l’occasion se présente, il part à la recherche de nouvelles découvertes: de pays, de culture, de personnes. Et nous régale toujours de ses textes poétiques et de ses photos humanistes, pour notre plus grand plaisir !  

carnet-voyage-nicolas-romeTu n’étais qu’un lointain souvenir d’enfant, une image d’un cirque qui s’effondre, celle de places trop grandes pour mes jambes juvéniles, d’un endroit où on chante pour s’exprimer et où dansent en ballet les mains et les idées. Tant d’années après, je reviens me nourrir à tes mamelles, toi la mère de mon sang, berceau de ma famille.

J’y découvre une louve sereine et joyeuse, bien loin de la cruelle et agressive que tu étais autrefois. Ta jeunesse était rebelle, seule à dévorer les rois ; à déchirer les ennemis ; à saigner tes proies. A pas de charge plus qu’à pas de loup, tu avais étendue ton territoire jusqu’aux horizons de l’Orient. Aujourd’hui, tu défends ton histoire allongée sous un soleil de plomb.

De ton antique grandeur, il ne reste que des ruines. Lire la suite

Publicités

Carnet de voyage de Nicolas: Sénégal

Nicolas est rentré de son tour du monde il y a plus d’un an déjà. Cependant, piqué par le virus des voyages, il rêve toujours d’évasion. Alors dès que l’occasion se présente, il part à la recherche de nouvelles découvertes: de pays, de culture, de personnes. Et nous régale toujours de ses textes poétiques et de ses photos humanistes, pour notre plus grand plaisir !  

carnet-voyage-senegal-NicolasLà, comme un havre de paix fusionnant avec l’Atlantique, se promènent les boubous lumineux et les peaux ébènes. Silhouettes longilignes et le regard fier, le peuple sénégalais se tournent vers les océans et les mers. Sur le sable de M’bour, les frêles jambes des enfants souriants chevauchent les esquifs échouées, les détritus ensablés et les cadavres de poissons échappés des filets abandonnés. Jusqu’à perte de vue, les pirogues de bois colorées somnolent le temps d’une nuit après avoir bravées les tumultes iodées, bercées par les vagues et les écumes salées. Les nobles pêcheurs courbent l’échine et traînent leur butin jusqu’aux étals odorants des marchés, où étincellent les écailles et les coquillages extirpés des abîmes bleutées. Assises sur de vieilles caisses en bois vermoulus, les femmes, drapées de lumières, échangent leur trésor contre des pièces et des billets. Ici, on vend comme on sourit, au milieu des chants et des cris, des fragrances issues de l’océan, des chèvres, des arômes et des fruits. Lire la suite

Carnet de voyage de Nicolas: Valparaiso (Chili)

Nicolas a entrepris son tour du monde sur un coup de tête, une envie irrépressible de découvrir des contrées lointaines et inconnues, d’accomplir ce rêve de gamin en gardant en tête cette promesse faite à son grand-père qui lui avait conté l’histoire de Marco Polo. Il partage avec nous, via ses écrits et ses photos, son carnet de voyage rempli de belles expériences personnelles: un vrai régal !

Il y a ces petits rafiots arrimés au port et bercés par la houle, ces chalutiers qui trainent derrière eux, comme un voile, leurs filets de pêches, ces paquebots qui fument et qui hurlent comme ces vieux marins parfumés à l’iode plutôt qu’au Channel et ces navires de guerre qui pointent leur canon vers les mouettes libertaires qui plongent succinctement leur tête dans cette crème salée et en extirpent des poissons.

Les loups et les lions de mer grognent et promènent péniblement leurs épaisses carcasses en s’abreuvant sans retenue du soleil et ses rayons.

On y voit des regards rêveurs qui se perdent vers l’horizon, Lire la suite

Carnet de voyage de Nicolas: la Thaïlande

Nicolas a entrepris son tour du monde sur un coup de tête, une envie irrépressible de découvrir des contrées lointaines et inconnues, d’accomplir ce rêve de gamin en gardant en tête cette promesse faite à son grand-père qui lui avait conté l’histoire de Marco Polo. Il partage avec nous, via ses écrits et ses photos, son carnet de voyage rempli de belles expériences personnelles: un vrai régal !

Ah qu’elle est belle, dame Thaïlande, avec ses parrures dorées et ses apparâts qui scintillent comme des soleils à leurs zéniths. Qu’elle est accessible cette femme aux yeux en amande dont le sourire irradie son visage de poupée. Qu’elle est serviable, cette aimable séductrice, à se plier au moindre désir venu d’occident. Il n’y a rien à dire, il pourrait y avoir de la perfection chez elle… Et elle l’est d’ailleurs peut-être pour un grand nombre de ses amants. Lire la suite

Carnet de voyage de Nicolas : l’Inde

Nicolas a entrepris son tour du monde sur un coup de tête, une envie irrépressible de découvrir des contrées lointaines et inconnues, d’accomplir ce rêve de gamin en gardant en tête cette promesse faite à son grand-père qui lui avait conté l’histoire de Marco Polo.
Il partage avec nous, via ses écrits et ses photos, son carnet de voyage rempli de belles expériences personnelles: un vrai régal !

Cette première image de l’Inde restera gravée dans ma mémoire jusqu’à ma mort si Alzeimher ne me frappe pas avant ! Vu du ciel, il y a cet aéroport de Mumbai, immense et ce nombre incalculable d’appareils bronzant sur le tarmac. Mais il y a surtout, les slums qui encerclent Chhatrapati Shivaji de leur taules tordues faisant office de toits et de murs, de leurs draps bleus ou blancs fânés par le soleil, de cette horde de plastiques morts qui jonchent le sol terreux comme après une bataille perdue ou remportée peu importe. Lire la suite