envi2partager: En 2015, levez-vous et dites #Je Suis la Terre

Je suis la Terre-envi2bioLes semaines, les mois se sont écoulés, le travail s’est accumulé et a entraîné une absence d’articles, comme vous l’aurez constasté, élaborés par votre blogueuse d’ordinaire passionnée

Les fêtes de fin d’année se sont déroulées avec leur lot de bilans et de regards sur l’année écoulée, puis, est arrivé le moment de se souhaiter une bonne année !

Oui, une nouvelle année, pleine d’espoir, de projets, d’envies, de désir et de résolutions enjouées .

Puis ce 7 et 9 Janvier 2015 qui restera gravé. Personne ne s’y attendait …

Les larmes ont coulé, les gens choqués, d’un coup, se sont sentis concernés et  ont décidé de se soulever.

Spontanément, ils se sont rassemblés et toute la France a marché, scandé des « Je suis Charlie », et clamé « Liberté, Egalité, Fraternité !. »

Certains, eux n’ont pas marché, non pas qu’il n’était pas en accord avec les valeurs revendiquées par leurs pairs mais simplement car ils sont assez troublés.

Oui, je suis troublée, Lire la suite

Edito : Pourquoi je ne sauverai pas la planète

Cette histoire peut sembler banale, pour moi elle ne l’est pas. En effet cette histoire est la mienne. Ma tranche de vie.

« Anne, 29 ans, chômeuse depuis un an … »

Dessin réalisé par @Sotha Ith Photography

Dessin réalisé par @Sotha Ith Photography

Un an. Une année à la recherche d’un emploi dans son domaine : l’éducation à l’environnement. Cela passe si vite, et si doucement quand votre quotidien se résume à chercher : chercher des offres, chercher des organismes, postuler, envoyer des candidatures spontanées et surtout … ne jamais avoir de réponses. En bref, chercher sans jamais trouver.

Enfin si, quelques réponses encourageantes pour certaines : « mais quel beau profil ! », « vous pourriez diriger un département » et certaines te proposant du bénévolat (ou comment avoir gratuitement les services d’une personne compétente avec expérience).

Et même lorsque tu es prête à accepter de donner de ta personne afin de faire grandir ton réseau, de l’autre côté, tout d’un coup, c’est silence radio malgré de nombreuses relances !

Des réponses de ce type, j’en ai à la pelle, mais le meilleur reste le peu d’entretiens que tu as réussi à décrocher, où tu mets toute ton envie et tous tes espoirs pour enfin sortir de cette galère.

Ces entretiens, où tu vas pleine de motivation, où tu fais 3 heures de route aller/retour car tu le veux ce poste fait pour toi. Pour au final avoir des entretiens de 10 minutes (30 minutes grand maximum) alors que tu te rendras bien compte, après d’énormes espoirs, qu’en réalité, tes recruteurs avaient déjà choisi la personne pour ce poste, bien avant qu’ils en te convoquent à cet entretien…

Quelle désillusion ! (ou comment se sentir une moins que rien en un coup de fil).

L’environnement : un secteur porteur ?

Lire la suite

Sois beau ou éteins-toi !

editorial

Notre monde est régi par des critères de beauté dont nombreuses sont les victimes : la femme, l’homme, le design, l’architecture, les paysages.  Tout ou presque est confronté à ses dictats et en subit les conséquences.
En-est-il de même pour l’environnement ? Protège-t-on plus ce que l’on trouve beau que ce qui nous envoute moins ?

Expérience : Prenez quelqu’un de votre entourage et demandez-lui de vous citer des exemples d’espèces menacées, Cette personne énumèrera à 90 % des grands mammifères : ours polaire, panda, tigre, éléphants, rhinocéros etc.
Il semblerait que le sentiment d’urgence pour sauver l’espèce est accentué par le facteur « super cute » de l’animal.
Pourquoi personne ne parle de ces bestioles repoussantes que l’on trouve dans les fonds marins, des insectes  ou autres espèces bien moins populaires? Lire la suite