Pétition: Stoppez la massacre des requins à la Réunion

Texte issu de la pétition circulant sur change.org

Depuis deux ans, la « crise requin » qui frappe l’Ile de la Réunion ne fait que s’envenimer. Elle a atteint son paroxysme dernièrement.

Sommé par le tribunal administratif de prendre des mesures, le préfet de la Réunion, M. Jean-Luc Marx, vient de décréter de façon unilatérale la mise à mort de 90 requins (45 requins bouledogue et 45 requins tigre). (…) L’Etat envisage aussi la mise en place de mesures de “régulation raisonnée” des populations de requins aux abords de l’île sur le long terme.

Signez la pétition ici !

Comment le préfet de la Réunion peut-il invoquer une “gestion raisonnée des stocks” pour justifier la mise à mort de ces requins alors même qu’il n’existe aucune étude chiffrée sur leur population, que leur surpopulation dans le milieu local est improbable d’un point de vue biologique et que, de son propre aveu, il avance à tâtons sur une base empirique incertaine. Ce genre de décision avait déjà été dénoncé il y a un an par l’institut de recherche et de développement (IRD) dans la revue spécialisée « Pour la Science » : «  La forte capacité des deux espèces à se déplacer sur l’ensemble de la côte, voire dans l’ensemble de l’Océan Indien, montre que la pêche aux squales sera non seulement coûteuse mais aussi inefficace. Le prélèvement pourrait même produire l’effet inverse de celui recherché : on risque de prélever des requins plutôt côtiers, ce qui pourrait laisser le champ libre à des requins plus pélagiques, tels le requin tigre. « 

envi2bio vous invite également à vous pencher sur cet épineux et complexe sujet d’actualité en lisant l’excellent dossier de presse de Sea Shepherd sur la question dans cet article: Surfeurs ce qu’il se passe vraiment à la Réunion.

Lire la suite