Greenpeace France: Cartographie des risques nucléaires


site-greenpeace-france-nucleaire

Dans quelques jours, nous célèbrerons le triste anniversaire de  la catastrophe de Fukushima dont les   séquelles sont déjà visibles sur les êtres vivants alentours et ce pour des centaines d’années.

Il s’agit d’un bon moment pour se questionner quant aux risques encourus par la population française face au nucléaire.

Le site dédié de Greenpeace France permet de visualiser les risques nucléaires par département.

Selon l’organisme la France est le pays le plus nucléarisé au monde et les risques liés sont souvent passé sous silence. Lire la suite

Nucléaire : l’Allemagne veut arrêter sa production d’énergie nucléaire d’ici 2022

Suite à l’incident de Fukushima, l’Allemagne vient de dire « non » au nucléaire ! Le ministre de l’Environnement allemand, Norbert Röttgen, a annoncé, ce 30 mai, la fermeture de toutes les centrales nucléaires du pays avant la fin 2022. C’est une décision très importante pour un pays qui compte parmi les premières puissances industrielles mondiales. Cela pourrait représenter une grosse perte de près de 40 milliards d’euros.

  Lire la suite

Du cannabis pour dépolluer autour de Fukushima

Suite à l’incident nucléaire survenu en mars dernier au Japon, les scientifiques cherchent partout des solutions pour décontaminer un espace radioactif de 20 km autour de la centrale de Fukushima. Une des solutions sérieuses et envisageables énoncées, ces derniers jours, par le Commissariat à l’énergie atomique (CEA), serait d’utiliser des plants de cannabis.

Lire la suite

Le succès des énergies propres

Les investissements dans les énergies propres ont bondi de 30% en 2010, atteignant 243 milliards de dollars à l’échelle mondiale, avec la Chine en tête, selon un rapport de l’ONG américaine Pew Charitable Trust, récemment publié.

« Le centre de gravité des énergies propres est en train de se déplacer de l’Occident (Europe et Etats-Unis) vers l’Orient (Chine, Inde et autres pays asiatiques) », souligne l’ONG.

La Chine est le pays qui a attiré le plus d’investissements en énergies propres en 2010, avec 54,4 milliards de dollars, suivie de l’Allemagne (41,2), des Etats-Unis (34), de l’Italie (13,9) et du Brésil (7,6). La capacité de production des énergies propres s’élevait à 388 gigawatts (GW) en 2010, soit l’équivalent d’environ 400 réacteurs nucléaires. Les éoliennes en constituaient la plus grande part avec 193 GW, suivies de la petite hydraulique (80GW), de la biomasse (65GW) et de l’énergie solaire (43GW).

La France donne 47 millions d’euros pour réparer la centrale de Tchernobyl

Le 26 avril 1986, la ville de Tchernobyl vivait le plus grave accident nucléaire jamais répertorié  (classé niveau 7 sur l’échelle internationale des évènements nucléaires (INES)).

Vingt-cinq ans, presque jour pour jour, après cette catastrophe, les dirigeants du G8 et de l’Union européenne se sont réunis, ce 19 avril à Kiev, pour la conférence des donateurs sur Tchernobyl. Le but de cette réunion étant d’aider l’Ukraine à la sécurisation définitive du site, François Fillon, co-président de la conférence des donateurs, a annoncé que la France apporterait son aide avec une contribution de 47 millions d’euros.

Lire la suite

TV France 2 : Complément d’enquête sur le nucléaire

Intitulé  Nucléaire : la catastrophe qui change tout, le magasine revient sur la catastrophe nucléaire de Fukushima pour étendre le sujet à la gestion du nucléaire en France.

Lire la suite

Nucléaire : des algues capables d’éliminer les déchets radioactifs ?

En plein débat suite à la catastrophe de Fukushima, le nucléaire fait encore parler de lui !

Les déchets radioactifs constituent un problème écologique et sanitaire majeur car personne n’est encore parvenu à les éliminer et le système d’enfouissement sous terre posent quelques interrogations.

Des chercheurs de l’Université de Northwestern et du laboratoire national de l’Argonne (Etats-Unis) ont découvert qu’une algue d’eau douce Closterium moniliferum  avait la capacité d’extraire le strontium 90 contenu dans les eaux radioactives usées.

Lire la suite