Carnet de voyage de Nicolas : Les rencontres

Nicolas a entrepris son tour du monde sur un coup de tête, une envie irrépressible de découvrir des contrées lointaines et inconnues, d’accomplir ce rêve de gamin en gardant en tête cette promesse faite à son grand-père qui lui avait conté l’histoire de Marco Polo. Il partage avec nous, via ses écrits et ses photos, son carnet de voyage rempli de belles expériences personnelles: un vrai régal !
Aujourd’hui, découvrons une nouvelle facette de notre globe-trotteur, tout en poésie ! 

A toi la dame des slums,

Toi qui te maquilles de far à poussières

Toi qui a la maigreur des cimetières

Sous ta maison qui n’en est pas une,

Dans ton jardin de détritus,

qui voit seulement fleurir la mort

Sur ton paillasson de terre,

Pas de talons, pas de Gucci

Juste des pieds nus et un sari

Et si la Mousson s’abat sur tes rétines,

Y a toujours ce sourire qui t’illumines. Lire la suite

Publicités

Carnet de voyage de Nicolas: la Thaïlande

Nicolas a entrepris son tour du monde sur un coup de tête, une envie irrépressible de découvrir des contrées lointaines et inconnues, d’accomplir ce rêve de gamin en gardant en tête cette promesse faite à son grand-père qui lui avait conté l’histoire de Marco Polo. Il partage avec nous, via ses écrits et ses photos, son carnet de voyage rempli de belles expériences personnelles: un vrai régal !

Ah qu’elle est belle, dame Thaïlande, avec ses parrures dorées et ses apparâts qui scintillent comme des soleils à leurs zéniths. Qu’elle est accessible cette femme aux yeux en amande dont le sourire irradie son visage de poupée. Qu’elle est serviable, cette aimable séductrice, à se plier au moindre désir venu d’occident. Il n’y a rien à dire, il pourrait y avoir de la perfection chez elle… Et elle l’est d’ailleurs peut-être pour un grand nombre de ses amants. Lire la suite

Bangkok : une ville en train de couler

La Venise de l’est sombre peu à peu dans la mer et les solutions tardent à arriver

L’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE) classe la ville thaïlandaise de 10 millions d’habitants parmi les villes les plus menacées par les inondations côtières dans le monde.

Fondée en 1782. sur les berges du fleuve Chao Praya à 1,5 mètre au-dessus du niveau de la mer, Bangkok  est située sur un sol argileux, dans une zone extrêmement marécageuse.

Cette catastrophe, annoncée depuis plus de 30 ans, est due à l’affaissement de ces sols argileux, amplifié par le pompage intensif de la nappe phréatique et le poids des gratte-ciel amenant à une forte compression du sol (10 cm par an) .

A cela s’ajoutera la montée du niveau de la mer ( 2 à 20 cm par an) , due au changement climatique, la capitale de la Thaïlande pourrait être engloutie sous 1,50 mètre d’eau dès 2030.

«Bangkok est une ville obèse sur un squelette d’enfant», tranche le géologue Thanawat Jarupongsakul.

Lire la suite